Pont de Tancarville

Géant de béton et d’acier

Dès 1933, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Havre avance l’idée de la construction d’un pont suspendu reliant les deux berges de la Seine à la hauteur de la commune de Tancarville. Il faut 22 ans de tractations et d’études et 4 ans de travaux, pour voir le projet se concrétiser enfin.

Bac de Port-Jérôme vers 1900pont-de-tancarville-3Jusqu’au 2 juillet 1959, date de l’ouverture du pont à la circulation, il n’y a pas d’autre moyen pour traverser la Seine entre Le Havre et Rouen, que d’emprunter l’un des innombrables bacs qui traversent le fleuve. Ces petits vaisseaux valeureux emmènent depuis des lustres passagers et véhicules d’une rive à l’autre, mais au milieu des années 50 ils ne peuvent répondre à l’augmentation du trafic routier.

Le pont de Tancarville est la première liaison routière « en dur » établie dans la basse Seine. Sa longueur totale est de 1420 m, avec 960 m de longueur pour le pont principal. Il culmine à 50,85 m au-dessus des eaux de l’estuaire, soutenu par deux pylônes de 123 m de hauteur. Propriété de la Chambre de Commerce et d’Industrie, il est emprunté chaque jour par près de 20 000 véhicules.

Pont de TancarvillePont de TancarvillePont de Tancarville Pont de Tancarville Pont de Tancarville Pont de TancarvillePont de Tancarville - voilier Mir

© Stéphane William Gondoin – www.normannia.fr