Le phare de la Neuville à Vatteville-la-Rue

Au XIXe siècle, monter ou descendre la Seine n’est pas une simple formalité pour les navires. Régulièrement voilé de brume, balayé par le mascaret au moment des grandes marées, le cours du fleuve est capricieux et ses eaux recèlent bien des pièges.

Localiser sur Géoportail ici

phare-de-la-neuvillePour aider à la navigation, on construit en 1842 deux phares sur la rive gauche : le feu de la Vaquerie, aujourd’hui disparu, et celui de la Neuville, que l’on peut voir ici. Il s’agit d’une tour cylindrique en brique et en pierre de taille calcaire, mesurant 5,30 m de haut pour 2 m de diamètre. Au sommet brillait autrefois un éclairage portant jusqu’à une lieue (4 km). Suite aux grands travaux d’endiguement menés au milieu du XIXe siècle, il est maintenant à 400 m du fleuve.

© Stéphane William Gondoin – www.normannia.fr