Mâchicoulis – Définition mâchicoulis

Mâchicoulis (n.m.) : Orifice percé au sommet d’un édifice et permettant de protéger le pied d’une muraille par un tir fichant, des jets de pierre ou de liquides. Plus solides et totalement invulnérables par le feu, les mâchicoulis remplacent progressivement les hourds.

Mâchicoulis bretons, en pyramides inversées, au château de Clisson
Mâchicoulis bretons, château de Clisson (Loire-Atlantique)

Du verbe bas-latin masticare (mâcher, écraser) et du latin collum (cou). Les mâchicoulis permettent donc littéralement de broyer le cou. Le terme est relevé par Frédéric Godefroy (Dictionnaire de l’ancienne langue française) dès le début du XVe siècle : « Pour avoir fait de maçonnerie le machecolleyis sur la rivière de Loire (Compte de P. Essoye, forteresse d’Orléans, en 1404-1406).

Il existe de multiples formes de mâchicoulis. Le dispositif le plus ancien est constitué d’arcs de pierre bandés entre des contreforts. Les mâchicoulis sur consoles sont d’invention plus récente. On distingue les mâchicoulis bretons (en pyramides inversées) des mâchicoulis provençaux (longues consoles effilées). Les mâchicoulis sont parfois ornés de motifs trilobés.

Mâchicoulis en arcs sur contreforts, dispositif permettant de jeter des projectiles sur les assaillants, au palais des Papes d'Avignon
Mâchicoulis en arcs sur contreforts, palais des Papes d’Avignon (Vaucluse)
Mâchicoulis provençaux, longues consoles effilées, fort Saint-Georges de Villeneuve-lèz-Avignon
Mâchicoulis provençaux, fort Saint-Georges de Villeneuve-lèz-Avignon (Gard)
Mâchicoulis à motifs trilobés au château de Mehun-sur-Yèvre
Mâchicoulis trilobés, Château de Mehun-sur-Yèvre (Cher)

© 2013 – Stéphane William Gondoin – www.normannia.fr